Comment savoir si son moteur est encrassé ?

Comment savoir si son moteur est encrassé ?

Publié par Team Auto Platinium

Comment savoir si son moteur est encrassé ?

Parmi les problèmes les plus récurrents recensés sur les véhicules, figure l’encrassement des moteurs. Il peut évidemment être détecté lorsqu’on prête l’attention à certains détails mécaniques sans pour autant être un spécialiste. Découvrez dans cet article, toutes les informations utiles pour dorénavant reconnaitre si un moteur est encrassé ou non.

Qu’est-ce qu’un moteur encrassé ?

Par définition, un moteur thermique est une machine qui transforme l’énergie chimique d’un carburant en une autre forme dite mécanique. Elle est constituée d’un ensemble d’éléments fonctionnant en quatre temps, soit le cycle de Beau de Rochas. Ce dernier est un cycle de quatre phases : L’admission, la compression, la détente et l’échappement.

Cette transformation produit et libère l’énergie qui propulse les roues de nos véhicules à travers la combustion d’un combustible et d’un comburant. Dans le cas d’une voiture, il peut s’agir du gasoil ou de l’essence qui sont tous deux des hydrocarbures. Ils produisent par conséquent du carbone lorsque les molécules de gaz explosent dans les cylindres. Ces derniers se propagent progressivement dans votre moteur, y siègent et finissent par obstruer certains organes.

Lorsqu’ils sont bouchés, ces pièces empêchent votre véhicule d’atteindre toute sa performance. Il s’agit là d’un cas d’encrassement du moteur.

Quelles sont les causes de l’encrassement d’un moteur ?

À la base, les calamines sont les principales causes de l’encrassement d’un moteur. Ce sont des suies noires ou des particules qui s’installent progressivement sur les organes du moteur. C’est en effet, des résidus charbonneux qui les obstruent et empêchent leurs fonctionnements normaux.

Cependant, revenons sur la notion du circuit de distribution pour mieux cerner le concept. Il est constitué d’organe mécanique qui intervient dans les phases de l’admission et d’échappement. Principalement, il est constitué de l’arbre à cames, du vilebrequin et de la courroie (chaine de distribution). Ces éléments ont pour rôle d’assurer la synchronisation des mouvements au sein du bloc moteur.

Parallèlement, ce dernier (le moteur) peut s’encrasser également par un dépôt de résidu charbonneux dû à la mauvaise qualité du carburant utilisé et des courts trajets. Ces actions ont souvent des répercussions sur les injecteurs, les soupapes, l’intérieur des cylindres, pour ne citer que ceux-ci.

En substance, un carburant de mauvaise qualité rend le mélange air-gasoil/essence injecté dans la chambre de combustion moins riche. Les calamines se forment alors très vite et plus souvent.

De même, les démarrages et arrêts fréquents, les faibles régimes moteurs ainsi que les trajets courts à répétition, empêchent un échauffement normal du bloc fonctionnel. Ces mauvaises habitudes de conduites favorisent également l’apparition des suies dans le moteur et donc son encrassement.

Est-il possible d’éviter l’encrassement d’un moteur ?

Concrètement, le phénomène d’encrassement de moteur est inévitable sur une automobile. En effet, pendant leur fonctionnement, ses engins mécaniques produisent inévitablement du carbone qui n’est pas totalement éjecté pendant l’échappement. Certaines pièces s’usent également avec le temps puisqu’elles sont régulièrement mises en mouvement de rotation ou de translation. Néanmoins, la formation excessive des calamines peut être retardée.

Comment retarder les encrassements de moteur ?

Les problèmes d’encrassement de moteur peuvent survenir à une fréquence très importante lorsque certaines mesures ne sont pas prises au préalable. De prime abord, il importe d’effectuer régulièrement des visites techniques chez un garagiste. Ce dernier passe au peigne fin les organes mécaniques et s’assure de leur bon fonctionnement. C’est également en ce moment qu’il effectue le renouvellement des lubrifiants, des filtres ainsi que du liquide de refroidissement.

Par ailleurs, il existe aussi des additifs pour nettoyer le moteur, en passant par les injecteurs, les soupapes ainsi que la chambre de combustion. Ils les purifient sans avoir besoin de les démonter. Ce procédé permet aussi bien un entretien préventif que curatif lorsque, dans ce dernier cas, le problème est moins grave. Sa pratique peut nécessiter un kit de nettoyage selon la nature du carburant (gasoil ou essence)

En lieu et place de l’usage des additifs, la conduite sur une autoroute sur des dizaines de Kilomètres s’avère également efficace pour retarder l’encrassement d’un moteur. Elle permet de le chauffer efficacement afin de faciliter la circulation du carburant. En effet, les injecteurs se débouchent sous la pression qu’occasionne la pompe. Des calamines peuvent également être rejetées par l’échappement grâce à la haute température du moteur. Cependant, si ces méthodes sont moins rassurantes, un décalaminage régulier peut être plus intéressant et efficace.

Qu’est-ce que le décalaminage ?

Pour comprendre le décalaminage, il faudrait maitriser la notion de calamine et ses causes. Pour rappel, il s’agit de résidu issu de l’accumulation d’hydrocarbures imbrulés déposés dans les parois du moteur sous forme charbonneuse. Les causes sont variées :

  • Une mauvaise combustion envahissant le turbocompresseur, l’échappement et même chambre d’explosion des gaz en calamine ;
  • La présence de liquide (d’huile) dans la combustion pour les moteurs 2 temps ;
  • L’encrassement total du système d’admission par la vanne EGR (système de recirculation des gaz d’échappement.

Pour revenir au décalaminage, c’est un processus en deux temps qui consiste à éliminer la cause de la production des calamines puis à les supprimer totalement du moteur. Pour ce qui concerne la suppression, elle peut se faire par un nettoyage manuel du système ou en utilisant des produits chimiques très efficaces.

Qui peut pratiquer le décalaminage ?

Le décalaminage nécessite dans tous les cas le démontage d’une partie du bloc moteur. Il se fait donc dans des stations par des professionnels qualifiés capables de localiser l’origine des calamines et de les supprimer sans créer d’autres incidents.

Comment reconnaître un problème d’encrassement sans être un professionnel ?

Vous pouvez diagnostiquer un problème d’encrassement de moteur sans pour autant être un mécanicien dans l’âme. Il s’agit de pouvoir reconnaître les conséquences d’une présence de calamine dans le moteur de votre véhicule. En effet, ce dernier peut présenter des symptômes comme :

  • Un démarrage de plus en plus difficile du moteur ;
  • Une consommation excessive ou inhabituelle du carburant ;
  • Une baisse de régime du moteur [problème d’accélération ou perte de puissance] ;
  • Des bouffées de fumée à l’échappement des gaz [bleu, pour les Diesel et noire pour un moteur à essence] ;
  • Présence du voyant lumineux moteur sur le tableau de bord.

Cette liste est bien évidemment non exhaustive. Il existe bien d’autres symptômes qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille. L’idéal est de détecter l’encrassement au plus tôt. Cela vous permettra d’y remédier dans les meilleurs délais.

Comment diagnostiquer un encrassement de moteur en tant que pro ?

Pour un professionnel, l’encrassement peut être repéré par observation ou avec des méthodes de diagnostic plus évoluées. Il s’agit d’éliminer dans un premier temps tout soupçon de mauvaise combustion incomplète. Cela est possible en écoutant le bruit du moteur au démarrage et pendant qu’il roule. En effet, il peut présenter des fonctionnements par à-coup ou ne pas démarrer du tout.

Si tel est le cas, vous pouvez vérifier et nettoyer les filtres puis vous assurer de la bonne circulation du carburant. À ce niveau, des manœuvres sur les injecteurs peuvent être utiles. Il s’agit de s’assurer qu’ils injectent les bonnes proportions de mélange pour la combustion des gaz. Pour y parvenir, vous pouvez comparer les volumes et des débits de carburant imbrulé qui reviennent par les conduits de retournement de chaque injecteur.

En effet, plus ils sont importants à la moyenne, moins ils sont performants. Dans ce cas ces injecteurs doivent alors passer aux ultrasons puis au banc d’essais. Toutefois, veillez à éliminer les causes de cette présence de calamine en vérifiant les organes annexes. Mieux passez au peigne fin le bloc moteur lors d’une séance de maintenance générale.

Vérifier le filtre à particules

Le filtre à particules ou FAP a pour fonction de retenir les calamines qui tendent à s’introduire dans l’échappement d’un véhicule. Son installation s’est imposée dans tous les véhicules Diesel depuis 2011 afin d’éviter la pollution de ces derniers.

Son fonctionnement repose sur deux modes, dont les cycles de filtration et de régénération. Pendant la première, il filtre les particules [les calamines] et les brûle au second cycle pour éviter le colmatage du FAP. Ce qui pourrait créer des dommages importants pour le véhicule.

Notons que le cycle de régénération n’est possible qu’à une température supérieure à 550 degrés Celsius du moteur. Elle correspond à un échauffement possible lorsque ce dernier tourne à 300 tours par minutes pendant environ 15 minutes. Pour ce faire, il est important de passer en revue ce filtre afin d’élucider tout soupçon de colmatage.

Comment savoir si son moteur est décrassé : Que retenir ?

Le décrassement d’un moteur est dû à la présence des calamines ou suies dans le moteur d’un véhicule. Ce sont des particules qui naissent d’une combustion incomplète d’un carburant, de mauvaises habitudes de conduite ou du colmatage du filtre à particule. C’est un problème inévitable pour un moteur à cause des résidus polluants issus de son fonctionnement mécanique et thermique.

Pour finir, il est recommandé pour pallier le décrassement d’un moteur de consulter régulièrement un garagiste pour une maintenance périodique. Aussi, il est conseillé de faire par moment de longues distances en ayant l’habitude de prendre un carburant de bonne qualité.

Continuez votre lecture

Lexique du turbo

Retrouvez, dans ce lexique, tous les termes qui se réfèrent au domaine du turbo !

Qu'est-ce que le turbocompresseur ou turbo moteur ?

Le turbo est une partie mécanique annexe au moteur d'un véhicule qui a pour rôle d’augmenter la puissance et le rendement d'un moteur essence ou diesel. Explications !

L'échange standard de turbo

L'échange standard d'un turbocompresseur vous permet de disposer d'une pièce auto entièrement reconditionnée et garantie au meilleur prix. Explications !

Quelles sont les marques de turbocompresseurs ?

Les constructeurs automobiles ne conçoivent pas l'ensemble des pièces de leurs véhicules. Pour cela, ils font appel à des sous traitants spécialisés. Découvrez-ici les grands noms du monde des turbocompresseurs !

Ajouté au panier
Quantité
Ajouté au panier
Revenir à mes achats