La casse de turbo est fréquente, en particulier ces dernières années. Elle est à l’origine de
plus en plus d’accidents et d’incendies de voitures. Votre turbocompresseur est-il en
danger ? Probablement ! Que vous ayez un véhicule à moteur ou une automobile à essence,
vous n’êtes pas à l’abri. Néanmoins, il existe des astuces pratiques pour éviter de casser son
turbocompresseur. Nous souhaitons vous les présenter dans cet article. Nous passerons en
revue tout ce que vous devez savoir sur la détérioration des turbos.

Un turbo casse à cause de températures excessives, de l’insertion d’un corps
étranger dans le turbo, de la présence d’impuretés dans l’huile ou de l’absence d’huile
moteur. Dans ces cas, le turbocompresseur se détériore. Entre autres, ses ailettes
peuvent se casser et s’installer dans le moteur.

À n’en pas douter, le turbocompresseur est une pièce indispensable dans votre voiture. Il
permet à l’automobile d’être rapide. Pour autant, il peut être à la base de nombreux
problèmes, comme l’endommagement du moteur. Découvrez pourquoi dans la suite de
l’article.

Les causes de la casse de turbo

Compte tenu des matériaux qui entrent dans sa fabrication, la durée de vie moyenne du
turbocompresseur est de 200 000 km. Certains modèles atteignent cependant les 300 000
km. Mais il s’agit des modèles les plus perfectionnés et les plus efficaces sur le marché. En
raison de leurs performances, ils peuvent nécessiter un important investissement financier.
Toutefois, comme les modèles moins chers, ils ne sont pas à l’abri de la casse de turbo.

Pour quels motifs votre turbo peut-il se casser ? La première raison qu’on peut évoquer,
c’est la présence de corps étranger dans le turbocompresseur. Pour qu’il soit performant,
votre turbo ne doit être encombré d’aucun élément étranger. Malheureusement, le sable, les
boulons, les écrous et d’autres éléments solides peuvent s’y introduire. Cela a pour
conséquence de provoquer la rupture, l’écaillage ou le pliage des ailettes du turbo.

L’usure des roulements de la turbine constitue, elle aussi, une cause de la casse de turbo.
Pour que le turbocompresseur fonctionne correctement, il a besoin de ses deux hélices : le
compresseur et la turbine. Ces deux pièces sont complémentaires. Sans eux, le turbo ne
pourrait pas accroître la vitesse et la puissance de votre automobile. Seulement, il peut
arriver que les roulements de la turbine s’endommagent à cause de l’alimentation en huile.

Un conducteur qui s’abstient de nourrir d’huile la turbine de son turbocompresseur expose
celui-ci à la casse. Les situations dans lesquelles il y a insuffisance d’huile dans la turbine
abondent. Nous pouvons citer :

 Le remplacement du filtre à huile ou du turbocompresseur sans remplissage d’huile ;
 L’insertion de glycol ou de carburant dans l’huile moteur ;
 Une faible pression d’huile à cause d’un dysfonctionnement de la pompe à huile ;
 Non-utilisation de la voiture pendant une longue période.

Autre cause de la casse de turbo : le surchauffage de ce dernier. Pour ce problème aussi les
causes sont nombreuses. On peut mentionner les arrêts trop rapides du moteur en fin de
trajet, les accélérations rapides lorsque le moteur est froid, et l’usage d’une huile moteur de
mauvaise qualité.

Les signes pour savoir qu’un turbo est cassé

À moins d’être de mauvaise qualité, un turbo ne se casse pas en un seul jour. En général, le
conducteur de la voiture reçoit de nombreux signaux avant que son turbocompresseur ne
soit totalement inutilisable. Quels sont ces signaux ? Ce sont les symptômes bénins ou
graves que l’on peut remarquer. Il peut s’agir de la production de fumée, de sons
métalliques, etc.

S’il est fonctionnel, un turbocompresseur siffle. Le sifflement s’entend lorsque vous roulez la
voiture. Mais lorsque ce bruit devient intense, il y a risque de casse de turbo. Il faut
rapidement trouver une solution, car un bruit intense signifie que le turbocompresseur est
« malade ». Il convient de régir le plus tôt possible pour éviter qu’il se détériore entièrement.

La fuite d’huile est un symptôme qui caractérise la détérioration d’un turbocompresseur. Elle
se produit entre autres lorsque l’huile contient des impuretés. Les impuretés peuvent
s’introduire dans l’huile pendant l’utilisation de celle-ci. Généralement, c’est le cas lorsque le
moteur est endommagé. Lorsque des débris de casse moteur ou de fabrication entrent dans
l’huile, elle peut aussi devenir un danger pour le turbo. La casse de turbo n’est pas loin !

Parfois, le propriétaire de la voiture peut sentir une odeur d’huile brûlée lorsqu’il la pilote. Ou
alors, il voit de la fumée blanche ou bleue sortir du pot d’échappement. Ces signaux ne
doivent pas être pris à la légère. Ils sont les plus fréquents lorsqu’un turbocompresseur est
en panne. Nous vous recommandons de consulter un garagiste pour établir un diagnostic.

En dehors de la fumée blanche, un autre signe est courant pour symboliser la casse de
turbo. Il s’agit de la fumée noire. Si vous constatez que de la fumée noire sort du pot
d’échappement, consultez un garagiste. De même, la perte de puissance est un autre
symptôme à prendre en compte. Malgré que vous appuyiez sur la pédale d’accélération,
votre automobile peine à décoller ? La panne peut être due à un dysfonctionnement de votre
turbo.

Comment augmenter la longévité de son turbo ?

Comme toutes les autres pièces d’une voiture, le turbocompresseur peut se détériorer. Au fil
du temps et de l’usage que l’on en fait, il subit des dégâts qui mettent sa longévité en péril.
Toutefois, il est possible d’optimiser au mieux l’utilisation qu’on en fait. De cette façon, on
peut éviter la casse de turbo.

La présence de corps étrangers est un problème qui favorise la détérioration du turbo. Pour
l’éviter, inspectez soigneusement et régulièrement les tubulures au niveau de
l’échappement. Faites cette opération avant de monter un nouveau turbocompresseur. En
outre, n’essayez jamais de redresser les ailettes de la turbine au risque de les casser. Aussi,
si les ailettes sont endommagées, faites-les changer avant d’utiliser à nouveau votre
véhicule.

Les impuretés dans l’huile moteur peuvent occasionner la casse de turbo. Comment les
éviter ? Veillez à ce que les filtres et l’huile que vous utilisez soient de bonne qualité.

Changez-les régulièrement, en fonction des spécifications du constructeur de votre
automobile. Par ailleurs, chaque fois que vous changez de turbocompresseur, prévoyez
d’acheter une nouvelle huile et un nouveau filtre.

Pour la question des températures excessives, il existe aussi des astuces pratiques. Par
exemple, afin d’éviter d’endommager le turbocompresseur, avant d’arrêter le moteur de
l’auto, faites-le tourner au ralenti pendant 2 à 3 minutes. Ainsi, vous laissez le temps au turbo
de refroidir. Outre cet aspect, veillez à avoir une bonne tenue de route : évitez de rouler trop
vite. Vous pourrez alors éviter la casse de turbo. Soyez prudent et roulez doucement.

Que faire en cas de casse de turbo sur la route ?

Faites passer le véhicule au point mort et calez le moteur pour empêcher son emballement.
Pour cela, enclenchez la 5 e ou la 6 e vitesse et débrayez, tout en gardant le pied sur le frein.
Sortez ensuite.

Comment choisir un bon turbocompresseur ?

Pour sélectionner le bon turbocompresseur pour automobile, tenez compte des inscriptions
sur celle qui s’y trouve actuellement. Dans l’idéal, choisissez un modèle dont les
caractéristiques sont identiques.