Parmi les pièces internes d’un véhicule de marque Ford transit, le turbo occupe une place importante. C’est d’ailleurs pour cela qu’une attention particulière lui est réservée. Que ce soit pour un nettoyage ou pour un changement de turbo sur votre Ford transit, il y a des règles obligatoires à observer. Aussi, il est primordial de rester attentif aux signes de défaillance ou d’usure du turbo. Changer un turbo sur votre Ford transit revient essentiellement à enlever le turbo défaillant et à placer votre nouveau turbo. Cependant, il existe des gestes spécifiques à observer pour effectuer un excellent remplacement.

Quand faut-il envisager un changement de turbo ?

Un changement de turbo est nécessaire dès le moment où ce dernier devient usé ou lorsqu’il est défaillant. Un turbo qui fonctionne mal peut provoquer une fuite d’huile, des bruits réguliers, une augmentation de la consommation de votre voiture en huile et en carburant. Il peut aussi être à l’origine d’émissions polluantes importantes et même d’une perte de puissance de votre moteur. Il est rare d’avoir tous ces problèmes à la fois, car ils dépendent de la cause du dysfonctionnement du turbo.

Ainsi, une mauvaise lubrification, un moteur inapproprié ou la présence de saleté dans les conduits peuvent avoir un impact négatif sur le fonctionnement de votre turbo. De même, une fuite d’air au sein du circuit, un mauvais raccordement, un joint ou une vis rouillée peut être à l’origine d’une panne de votre turbocompresseur. Dans tous les cas, il est préférable de changer son turbo dès l’apparition des premiers signes.

Par ailleurs, il n’y a pas une durée de vie définie pour un turbo, mais une pièce neuve bénéficie de plusieurs années de vie. Mais, cela n’est possible que par un entretien régulier et efficace. En outre, un turbo défectueux peut conduire à une détérioration de votre bloc moteur. Il est donc primordial de le changer à temps pour éviter une détérioration avancée ainsi qu’un remplacement en entier du moteur.

De quels matériels et équipements auriez-vous besoin ?

Comme matériel, vous aurez besoin du nouveau turbo pour Ford transit avec sa seringue d’amorçage, d’un récipient pour recueillir l’huile moteur, des clés plates, à cliquet et allen ainsi qu’une pince plate. Parfois, les turbos sont livrés avec un kit d’outils de montage et de démontage. Ce qui devrait vous faciliter la tâche. Pour ce qui est de l’équipement, aucune recommandation particulière n’est émise si ce n’est le port de vêtement qui facilite vos mouvements.

Quels sont les préalables et recommandations d’usage ?

Il est fortement déconseillé de s’approcher d’un turbo en marche ou juste après son arrêt. Évitez aussi l’utilisation de substances fixantes ou collantes sur le turbo. En ce qui concerne le type de turbo à choisir, vous avez la possibilité de trouver des turbos en échange standard ou neufs sortis d’usine.

En outre, lors d’un changement d’un turbo, il est important de tenir compte de nombreux points importants. Il s’agit entre autres des tuyaux de passage de l’huile, du collecteur de gaz, des conduits d’aspiration ainsi que de la vanne EGR qui sont à inspecter. Généralement, ces éléments ne nécessitent qu’un simple nettoyage, mais un remplacement s’impose en cas d’usure.

De plus, même si vous avez un nouveau turbo flambant neuf, mais que ces éléments sont en mauvais état, vous n’auriez absolument rien changé à la situation. Au mieux, vous allez reprendre la procédure, au pire, vous allez aggraver la situation.

Comment s’effectue le changement proprement dit ?

Lorsqu’il s’agit d’une panne, prenez d’abord le soin d’en découvrir la ou les cause (s). S’il n’est question que de remplacer une pièce du turbo, votre garagiste pourra vous guider. Le changement de turbo dans votre Ford transit est assez simple, mais cela nécessite une importante précision et une excellente concentration.

En premier lieu, vous devez réaliser une vidange du moteur puis changer votre filtre à huile. Il est conseillé d’ajouter quelques gouttes d’huile avant de poursuivre. Enlevez ensuite les bouchons du turbo et vérifiez qu’il n’y a pas d’obstruction dans les carters. Retirez les vis, les écrous de même que les conduits qui maintiennent le turbo en place. Surtout, veillez à retenir l’emplacement précis de chaque élément, car un mauvais agencement peut endommager le système.

Lorsque le turbo est libéré de toute entrave, enlevez-le de votre voiture, puis mettez le nouveau turbo. Remettez en place tous les éléments retirés et veillez à ce qu’ils soient bien agencés. À l’aide de la seringue d’amorçage, remplissez votre nouveau turbo d’huile. Avec vos mains, tournez la turbine de votre turbo de manière à le faire fonctionner. Lorsque vous vérifiez que tout est en place et bien raccordé, vous pouvez passer au test du moteur avant de vous mettre sur les routes avec votre voiture.

Le test de moteur consiste à faire tourner le moteur durant une vingtaine de minutes puis à l’éteindre. Par ailleurs, les turbos pour les Ford transit sont souvent vendus avec des guides de montage. Vous pouvez donc les lire méticuleusement et suivre les instructions à la lettre. Si par contre, votre turbo n’en dispose pas, vous pouvez le faire comme décrit précédemment.

Quelques vérifications supplémentaires

Ces vérifications ne s’appliquent qu’aux véhicules de marque Ford transit ayant à leur compteur plus de 60 000 km. Si tel n’est pas le cas, les vérifications suivantes ne sont pas nécessaires, mais la procédure de remontage reste le même que pour les autres types de véhicules. Ainsi, retirez le carter d’huile en prenant le soin de vérifier les parois de ce dernier de même que l’aspect de l’huile présente.

  • Lorsque vous remarquez que l’huile est épaisse, vous devez démonter les soupapes et vous assurer qu’il n’y a pas la présence d’huile dégradée. Le cas échéant, vous devrez donc effectuer un nettoyage complet de votre moteur ou le changer simplement. Pour le nettoyage, veillez à ne vous servir que des produits recommandés par le fabricant.
  • Lorsque vous remarquez que l’huile ne présente aucun problème, portez votre attention sur le filtre d’aspiration. Sur cette partie, c’est le colmatage que vous aurez à examiner pour déceler la présence de débris ou d’un boulon mal serré. Si vous remarquez l’une ou l’autre de ces anomalies, vous devez changer le filtre d’aspiration.

Si après vérification, tout est en ordre, vous pouvez remettre le carter d’huile en place en faisant attention à bien le placer.

Passer ensuite au nettoyage du tamis d’entrée de la pompe à vide après l’avoir enlevée. Procédez au remplacement de la cartouche à huile et après la pose du nouveau turbo, remplacez le joint du bouchon de vidange. Remplissez ensuite le moteur d’huile selon les recommandations du fabricant. Remettez enfin le reste des éléments à leurs places respectives : bouchon de remplissage et tige de niveau d’huile.

Le test du nouveau turbo

Déconnectez les injecteurs puis démarrez le moteur après avoir amorcé le circuit à huile. Laissez tourner durant une quinzaine de secondes, éteignez-le puis reconnectez les injecteurs. Allumez de nouveau le moteur en le laissant en mode ralenti pendant 5 minutes. Éteignez-le encore une fois puis patientez durant 15 minutes.

Vérifiez à présent le niveau d’huile et complétez de l’huile si la quantité n’est pas conforme aux recommandations. Terminez vos vérifications avec un test sur la route. N’oubliez pas de vérifier les aubes de la roue de compression d’admission, une fois que le raccord d’entrée d’air a été déconnecté du turbocompresseur.