La Renault Espace 4 est une voiture bénéficiant de meilleures performances : consommation réduite de carburant et bonne puissance. Ce modèle de véhicules doit ces performances remarquables à son turbocompresseur de qualité. Toutefois, il peut arriver que cette pièce soit déféctueuse après 200 000 kilomètres et qu'il faille la changer. Quelles sont alors les étapes à suivre pour remplacer le turbo espace 4 ? Dans un premier temps, il faut trouver l’origine de la panne. Ensuite, il faut procéder à la dépose du turbo endommagé. Et pour finir, il faut monter le nouveau turbo et le tester. Retrouvez tous les détails dans cet article.

Turbocompresseur : importance et mode de fonctionnement

Le turbocompresseur est une pièce capitale pour le bon fonctionnement de votre moteur. En effet, le turbo optimise la puissance de votre moteur tout en réduisant la consommation du carburant. Il est équipé d’une turbine possédant deux hélices ou ailettes les quelles lui permettent d’optimiser la pression du mélange carburant et air. En conséquence, l’augmentation de la pression de ce mélange entraine une suralimentation du moteur.

La réaction se produisant au sein du moteur et entrainant la suralimentation implique les hélices du turbo et aussi les gaz d’échappement. Ce sont les gaz rejetés par la sortie d’échappement qui entraine la première ailette. Et grâce au mouvement de la première hélice, la seconde ailette compresse l’air entrant puis la réinjecte au sein du moteur, ce qui produit l’effet de suralimentation. L’autre importance du turbo est sa capacité à éliminer les particules étrangères.

Causes et symptômes pour reconnaître un turbo en panne

Lorsqu’un turbo fonctionne correctement, vous le remarquerez par son sifflement. Si le sifflement à l’accélération est anormal ou bruyant, alors sachez que son remplacement devient nécessaire. D’autre part, si vous remarquez des fuites d’huiles ou sentez une odeur de fumée blanche, vous devez commencer à penser à changer votre turbo.

D’autre part, la perte de puissance ou encore l’abaissement brusque de l’accélération sont des signaux qui vous indiquent que votre turbo est défectueux et qu’il faudrait le remplacer. En général, ces symptômes sont liés à la présence d’éléments étrangers (boulons, écrous, sable…) dans le moteur ou d’éléments durs dans le système de ventilation. La conséquence de ces anomalies est qu’elles entrainent souvent la rupture ou le pliage des hélices du turbo.

Par ailleurs, la présence d’huile de moteur usée dans le moteur ou encore l’usure brusque des roulements de la turbine peuvent endommager votre turbo. Les autres causes possibles sont la surchauffe du turbo, l’absence d’huile dans le carter et la faible pression de l’huile de moteur.

Différentes étapes pour remplacer le turbo sur espace

Lorsque vous remarquez ces différents signaux, il est impératif de déposer votre ancien turbo et de monter un nouveau. Voici comment procéder.

Dépose du turbo défectueux

Après avoir levée et bloqué l’avant de votre voiture, procédez à la dépose des éléments tels que : la roue droite, la protection sous le moteur, la transmission droite, la ligne d’échappement, le palier de transmission, la biellette de reprise de couple, le précatalyseur, la rampe d’injection y compris sa protection.

Et pour accéder au turbo, procédez également à la dépose des pièces mécaniques à savoir : les manchons de sortie, d’arrivée et la durite métallique de sortie. Pour déposer la durite, vous devrez en premier lieu défaire le tuyau de retour d’huile et le raccord d’alimentation. Ensuite, vous desserrez deux écrous de fixation parmi les trois présents sur le collecteur.

Pour déposer totalement le turbo endommagé, desserrez le dernier écrou de fixation par le bas du véhicule puis dégagez les goujons du turbocompresseur. Sortez le turbo défectueux tout doucement puis reposez le nouveau en procédant dans le sens inverse.

Repose du nouveau turbocompresseur

Après avoir débranché la batterie et changé l’huile de vidange, remplacez tous les joints de la canalisation d’alimentation puis serrez convenablement tout en respectant les couples de serrages. Remontez le tuyau d’alimentation en huile de façon perpendiculaire à l’axe des turbines. Remplissez et purgez le circuit de refroidissement, et ce, après avoir vérifié l’état du conduit de retour d’huile.

Si le conduit fuit ou est bouché par la calamine, remplacez-le par un nouveau. Rebranchez la batterie puis vérifiez que tous les équipements de la voiture (radio, montre, système de climatisation…) fonctionnent normalement. Et pour le réamorçage du circuit de lubrification, utilisez un outil de diagnostic approprié pour actionner le démarreur, et ce, jusqu’à ce que le témoin de pression d’huile s’éteigne.

Reprenez la même opération pendant 15 secondes environ après extinction du témoin. Pour finir, démarrez votre moteur puis assurez-vous qu’il n’y a pas de fuites. En outre, avant la dépose du turbo défectueux, il est important que vous nettoyiez les raccords et la zone tout autour. Évitez également d’utiliser de l’air comprimé au risque d’injecter des particules dangereuses dans le turbo.

Turbo espace 4: quelques modèles disponibles sur le marché

Parmi les modèles de turbos espace 4 qu’on retrouve sur le marché, vous avez entre autres :

Notez en outre que ces turbos sont également compatibles sur les moteurs des automobiles comme : Renault (Avantime 2.2, Espace 3, Vel Satis, Megane 2, Laguna 2, Scenic 2), Mitsubishi (Carisma, Space Star), Volvo (V40, S40), NISSAN Primera...

Entretien turbo espace 4 : quelles sont les précautions à prendre ?

Pour préserver votre turbo de l’usure et prolonger son séjour, vous devez entretenir votre moteur. En effet, l’entretien de votre moteur vous permet non seulement de le préserver des pannes, mais aussi d’améliorer les performances de votre turbocompresseur. Un nettoyage périodique avec les produits adéquats contribuera à l’élimination des déchets tels que la calamine et les suies.

De plus, une révision générale périodique permettra de limiter l’encrassement du turbo et des autres pièces à son voisinage (vanne EGR, injecteurs, pot catalytique, système d’échappement...). En gros, un entretien régulier de votre moteur et du turbo améliorera les performances de votre véhicule.

A cet effet, pour entretenir votre moteur, voici quelques dispositions à prendre : changer l’huile de moteur de façon périodique (après 10 000 ou 15 000 kilomètres maximum) et remplacer le joint bouchon vidange, remplacer les filtres (à gasoil, à air, à particules, à huile) et les bougies d’allumage. Autres précautions à prendre : limiter la sollicitation du moteur au démarrage, ne pas arrêter aussitôt le moteur après un long voyage.